DSC_0054Trans à volonté_anatomie textuelle_Th Gibierge & R Adel L_Atelier PERF & TECHNO J ANDRE Limoges DRDSC_0008DSC_0015Fragment idéal_portrait parfait_H BERTRAND_E MOZET_T GROS_Atelier Perf & Techno J ANDRE DR2DSC_0062DSC_0066Portrait insaisissable_JL-W_P PAILLON & J MARIE_Atelier Perf & Techno J ANDRE Limoges 2016F DRPortrait insaisissable_JL-W_P PAILLON & J MARIE_Atelier Perf & Techno J ANDRE Limoges 2016G DR JADSC_0042Trans a volonte_a_Th GIBIERGE & R ADEL Atelier Perf & Techno J ANDRE Limoges 2016C DRAtelier mutualisé L’Académie de l’Union / L’ENSA / Master CCIC Universite de Limoges

dirigé par Jacques André, artiste performeur

avec aperçu public final de « work in progress » (à l’ENSA)

L’atelier aborde l’association de la performance, à dominante d’engagement du corps, de la présence de soi, et de technologies, à dominante de dispositifs automatisables de reproduction. Sur le thème du portrait, l’enjeu est de transformer cette association, souvent contradictoire, en source de recherche de création. Partant de formes classiques de conférence-performance ou d’installation-performance, l’accent est mis sur des formes où le corps, individuel ou en groupe, interagit fortement avec les médias technologiques selon un souci de cohérence plastique et dramaturgique. Ainsi les relations entre corps et technologies sont explorées selon des modalités d’amplification, de dialogue, de mémoire, de compétition, de trouble…

Le travail sur les « performances-portraits » (auto / de l’autre / de groupe) se fera à Limoges avec les moyens disponibles institutionnels ou propres à chacun, -caméras, vidéoprojecteurs, ordinateurs personnels, tablettes, smartphones, télécommandes sans fil, masques-écrans, combinaisons-écrans « zentaï », …-, dans le temps réduit d’une semaine et en s’ouvrant le plus possible aux propositions du groupe et de chaque participant. Différentes pistes sont d’emblée proposées, et pourront agréger des sous-groupes de travail : portrait en pied, en fragments corporels, en groupe, nu, habillé, en combinaison ou sous masque-écran, en interactions avec du public ; portrait textuel (graphique, sonore …) ; portrait physiologique (cartographie anatomique, …) ; portrait relationnel ou en réseau (type surveillance NSA, …) ; portrait échantillonné (un geste, un son, …) ; portrait questionnaire (post proustien) ; portrait archéologique (fragmentations reconstituées, …).

La dominante pratique de l’atelier sera cadré par une réflexion parallèle sur les liens entre art, savoirs, science et technologies.