AntoninAtelier mutualisé Académie de l’Union / ENSA Limoges.

Stage co-financés par le Ministère de la Culture (dans le cadre de la structuration des partenariats), L’Académie de l’Union et L’ENSA. 

dirigé par Sara Mangano & Pierre-Yves Massip (Cie Mangano-Massip)

http://www.compagniemanganomassip.com/index.php/fr/

  • Présentation de leur parcours d’artistes lors d’une conférence organisée à l’ENSA lundi 29 janvier à 18h
  • Présentation de la restitution d’atelier samedi 3 février  à 14h en galerie 3 lors des journées portes ouvertes de l’ENSA Limoges.

Ce stage a pour thématique le dialogue entre Corps/Matière, L’empreinte de l’être. 

P1130945 Quentin Ashille Romain1 P1140164P1140123La 1ère semaine de stage, les intervenants travailleront à L’Académie de l’Union avec les 16 académiciens. En 2ème semaine les rejoindront des étudiants de l’ENSA Limoges.

« En écho au travail sur la trace, qui est le fil conducteur de notre nouvelle création, nous proposons une exploration du dialogue corps/matière et corps/objet.

Ouvert aussi bien aux plasticiens qu’aux comédiens, entre théâtre gestuel, danse et théâtre d’objet, ce stage met en jeu le mouvement dramatique face à une matière/objet inerte ou comment faire surgir une relation sensible révélatrice de notre rapport au monde. L’emploi du langage métaphorique est alors révélateur de l’empreinte de notre être au monde. Un travail exigeant sur la technique mais ouvert à la créativité.

Dans ce stage nous voulons mettre l’accent sur l’étude des matières, de leur force dramatique, leur symbolique intrinsèque et leur potentialité physique, voir plastique.

L’étude et la pratique théâtrale des matières créent des outils essentiels pour l’acteur et le plasticien qui, par l’observation et le re-jeu, propulse son imagination vers des dimensions et des régions souvent inattendues.

L’acteur/plasticien agit et la matière réagit, générant autant de réactions différentes que de matières.

Une palette d’inspirations multiple s’ouvre à lui pour la construction de personnages : d’états de corps, d’émotions, de logiques de comportements.

Le geste est parti intégrante d’une œuvre plastique. Il peut être le point de départ ou l’aboutissement.

Il convient donc d’interroger cette notion du geste, de l’echo qu’il produit de sa trace, de son émotion… La notion de performance où le corps se plonge dans la matière. Notion de temps, d’espace de mise en jeu. Mise en perspective de l’acte de création.

En s’inspirant de la pensée de Bachelard nous explorerons les possibilités de langage que nous offrent les matières dans les dialectiques de volonté et de repos, de dur et de mou, d’actif-passif…

D’un côté, une utilisation volontaire et active parce qu’on traite la matière, on la maltraite, manipule, transforme, sculpte, casse, chauffe, caresse, porte, prend, façonne…

De l’autre côté, les matières deviennent pour nous niche, vêtement, grotte.

Elle est le cocon, l’habitat, le véhicule… Elle est notre propre corps tantôt granit tantôt argile créant des métaphores et un langage cher à notre théâtre de mime.

Ce travail sera basé sur l’observation et l’introspection.

Nous puiserons dans le fond poétique commun et dans l’expérience intime de chacun pour re-rencontrer ces matières qui constituent notre monde.

Nous les utiliserons autant comme partenaire en recherchant leurs potentialités « marionnetique » que comme appuis de jeux pour enrichir l’interprétation dramatique.

Une autre direction empruntée sera celle du travail de chœur car les matières trouvent aussi leur force dans l’exubérance, le volume, le nombre, la masse…

Travail qui nous amènera sur le terrain du contact et des portés.

– Mimodynamique des matières / Rencontre texte-matière / Matières comme appuis de jeux dramatiques / Matières plastique comme partenaire physique du jeu / Le corps matière / Dramaturgie de la matière.

Artistes du mime ils se sont rencontrés en 1994 à l’École Marcel Marceau. Après avoir travaillé dans la Compagnie Marcel Marceau et avoir assuré la direction artistique de la compagnie Acta Fabula pendant 10 ans, Sara et Pierre-Yves fondent en 2011 leur propre structure : la Compagnie M.M. (anciennement Autour du Mime. Depuis 2011, les spectacles de la compagnie ont été présentés dans plusieurs théâtres et Festival en France et à l’international : London Mime Festival, French May festival Hong Kong, Festival Mimos de Périgueux, Festival croisement Pekin, Woman stage festival Israël, Teatro del Lago Chili….et encore Singapour, Algérie, Porto Rico, Iran, Kossovo, Italie, Allemagne, Espagne, Suisse, Angleterre, Montenegro. Le spectacle « Dis-moi la vérité »  a reçu le Prix d’interprétation au Be festival 2012.
Le spectacle « les Aimants » a reçu le Prix d’interprétation au Roma Fringe festival 2015.
Sara et Pierre-Yves sont aussi très attachés à la transmission de leur art, basant leur enseignement sur une large compréhension et utilisation des trois grandes techniques de mime : Marcel Marceau, Étienne Decroux et Jacques Lecoq.
Ils enseignent régulièrement dans des écoles de théâtre et universités à l’international : ITI, intercultural theatre institut de Singapour, Accademia teatrale Sofia Amendolea de Rome, Eurocampus de Shanghai, Lycées français de Singapour et Madrid, Université de Teheran… Par ailleurs ils mènent une activité́ militante dans la reconnaissance des Arts du Mime et du Geste, notamment au travers d’initiatives telles que Mim’provisation, Mimesis et la Biennale des Arts du Mime et du Geste. La compagnie est actuellement en compagnonnage à L’Odyssée, scène conventionnée
 de Périgueux.