UNE RUCHE DE CREATION

Le théâtre est à la fois un art, une vocation, un métier, un acte politique et une entreprise. Pour préparer l’élève à la diversité des compétences nécessaires à l’exercice de cette discipline, L’Académie propose un curriculum multiple et exigeant axé sur le jeu, les différentes approches du corps et de la voix, la pluralité des imaginaires et les potentialités d’invention du comédien.
Des stages d’écriture et de réalisation viennent compléter cette formation intense qui s’évertue à former des acteurs créateurs, libres dans leur imaginaire et leur corps, à l’écoute les uns des autres, pétris du désir de cette aventure collective et humaine qu’est le théâtre.
Proche de Limoges, L’Académie est située dans une magnifique bâtisse du XIXe siècle, dans un cadre propice à la concentration et à l’intensité du travail. Les études se font au rythme de stages intensifs et de spectacles dirigés par des intervenants extérieurs et des projets encadrés, élaborés par les élèves. Dès la deuxième année, les projets personnels et les rendus d’ateliers sont présentés sur le plateau du Théâtre de l’Union, Centre Dramatique National du Limousin.
Ce cursus fait de L’Académie une véritable ruche de création.

UNE DIMENSION INTERNATIONALE MAJEURE

Depuis sa création en 1997, L’Académie jouit d’une dimension d’envergure internationale structurée à l’heure actuelle par des échanges et des partenariats avec des écoles nationales en Russie (L’Académie Nationale de Théâtre de Saint-Pétersbourg ; La Nouvelle scène de Théâtre Alexandrinski dirigée par Valéry Fokine à Saint-Pétersbourg) et au Canada (le Cégep Saint-Hyacinthe). Ces échanges, qui commencent dès la première année de formation, seront confortés à l’avenir par des programmes de coopération avec les pays de la Francophonie et la mise en place d’un Master de mise en scène, formation internationale de deux ans orientée vers les pratiques de création et l’interdisciplinarité, en partenariat avec La Nouvelle scène de Théâtre Alexandrinski à Saint-Pétersbourg et l’Université de Limoges. Cette dimension internationale est nourrie en permanence par les pédagogues étrangers venus du monde entier, dirigeant à la fois des stages techniques, des stages d’interprétation ou des master class. Pour la séquence 8, 2013 – 2016, L’Académie a accueilli notamment des intervenants de Russie, mais également de Pologne, des États-Unis, d’Italie, d’Argentine, de Taïwan et de Côte d’Ivoire.

(cf. International)

LES PARTENARIATS EN RÉGION

L’Académie développe des partenariats d’une grande richesse avec le Pôle national des arts du cirque de Nexon Le Sirque (stages, création), et l’École Nationale Supérieure d’Art de Limoges L’ENSA (ateliers mutualisés, participation d’ étudiants de l’ENSA à la création des décors, costumes, affiches).

LE PROJET PÉDAGOGIQUE

Durant ces trois années d’études faites de stages intensifs, de rencontres et de voyages, les élèves acquièrent de solides bases techniques leur donnant accès à toutes leurs capacités, conjuguant ainsi un apprentissage vocal et physique rigoureux avec une exploration exhaustive et minutieuse du texte. En confrontation permanente avec d’autres cultures et d’autres pratiques, en lien étroit avec le Théâtre de l’Union, CDN du Limousin, les apprentis comédiens aiguisent leur regard sur le monde et les êtres, ainsi que leur imaginaire, amorçant un chemin qu’ils suivront tout au long de leur vie professionnelle, dans le respect constant de leur art et de sa communauté d’acteurs. Dans cette communauté d’échange et de partage, face à la diversité des expériences, des regards, des univers, plongé dans l’acte de la création à tous moments, l’élève peut s’épanouir : il le fait dans sa pensée, dans son imaginaire et dans son humanité. « Plusieurs yeux voient mieux qu’un seul. », telle est la philosophie qui anime le projet de L’Académie.

1ère ANNÉE

C’est une année de découverte, mettant en éveil les possibilités qui sommeillent en chaque comédien, et révélant les blocages qui l’empêcheraient d’avancer librement. Dans chaque discipline – voix, mouvement, improvisation, premières approches du texte – le comédien est amené à découvrir les techniques qui vont peu à peu « muscler » son imaginaire et, de ce fait, le rendre plus disponible et expressif. Un premier voyage à l’étranger ponctuera également cette année de formation

2ème ANNÉE

Si les stages autour du corps et de la voix se poursuivent durant cette 2e année, le travail se resserre sur une étude approfondie du texte dramatique : savoir le comprendre, l’analyser, le maîtriser et enfin se l’approprier. Chaque auteur et chaque période de théâtre pose en effet des problématiques d’interprétations différentes et, face à elles, notamment par l’apport des grands textes, l’imaginaire du comédien s’étire et s’approfondit. Cette deuxième année débouche sur la création d’un spectacle dirigé par un metteur en scène invité ou par le responsable pédagogique. Des projets personnels conçus à partir d’une thématique imposée seront ébauchés pour être présentés en 3e année.

3ème ANNÉE

La 3e année s’inscrit comme une période charnière entre la formation et l’entrée dans le monde professionnel. C’est celle des expériences fondatrices s’incarnant pleinement dans une matérialité de création et de production : l’édification des spectacles de sortie, la collaboration avec les artistes invités, les échanges avec l’étranger, ainsi que l’aboutissement et la présentation au Théâtre de l’Union, CDN du Limousin, des projets personnels ébauchés en fin de seconde année. Durant ces trois années d’études, le jeune comédien aura acquis de solides bases techniques lui donnant accès à toutes les potentialités de son instrument. Les chemins de la création sont multiples et la richesse d’un enseignement réside dans la diversité des expériences, des regards, des univers.

L’ORGANISATION DES ÉTUDES

Les étudiants-comédiens, au terme de leurs études obtiennent deux diplômes :
• le Diplôme National Supérieur Professionnel de Comédien (DNSPC)
• la Licence professionnelle Métiers de la culture pour le développement territorial

Le DNSPC est préparé dans le cadre d’un étroit partenariat avec l’UFR de Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Limoges. Les élèves-comédiens ont le statut d’étudiant et, à ce titre, devront s’acquitter des frais d’inscription à l’Université de Limoges. Il n’y a pas de frais d’inscription supplémentaire à l’Académie. Le suivi pédagogique du cycle de formation est organisé conjointement. Le cursus de formation est de trois ans, de septembre à fin juin, la durée de référence des études étant de 3200 heures minimum réparties sur les 6 semestres universitaires, incluant les heures dispensées dans le cadre de la Licence. La scolarité est à plein temps. Pendant les études, les congés sont aménagés en fonction du programme pédagogique de l’Académie. La présence à tous les cours est obligatoire.

Les domaines d’enseignement suivants : l’interprétation, les apprentissages techniques (training corps-voix, chant choral, danse modern-jazz, danse classique, acrobatie, mouvement scénique, vidéo…), la culture théâtrale et générale et la préparation au métier de comédien, composent l’ensemble de la formation dispensée sous forme d’une succession de stages de 2 à 5 semaines et sur des week-ends par l’équipe pédagogique de l’Académie : le directeur, le responsable pédagogique, les intervenants extérieurs (comédiens, metteurs en scène, chorégraphes, circassiens, professeurs de chants, cinéastes, dramaturges…).

La formation est ponctuée dès la deuxième année par des mises en situation professionnelle. Une journée par semaine est banalisée pour le suivi des cours à l’Université. Les enseignants-chercheurs et professionnels de la culture interviennent afin de compléter la formation professionnalisante de l’Académie, dans les registres suivants : langue française, anglais, littérature, histoire des arts, politique culturelle, montage de projets culturels…

MODALITÉS D’ÉVALUATION OU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 

Le contrôle continu des études est assuré par le responsable pédagogique en liaison avec le directeur de l’Académie, l’Université de Limoges et les différents intervenants du parcours de formation. Chaque domaine d’enseignement permet l’obtention de crédits européens dont le nombre et les modalités d’attribution sont définis par le règlement des études. A la fin de chaque année, un bilan collectif et personnel du travail est effectué. Durant les deux premières années de formation, l’évolution individuelle des élèves sera accompagnée par un travail régulier dirigé par le responsable pédagogique.